Proposer pour l’Après !!!

La plateforme participative Le Jour d’Après(nouvelle fenêtre) a été lancée le 4 avril 2020 par une soixantaine de parlementaires(nouvelle fenêtre) de différentes sensibilités politiques et de différents territoires. Créée pour réfléchir durant cette période de confinement aux conséquences de la crise sanitaire liée au COVID-19, l’objectif de la plateforme est de repenser collectivement le modèle de société.

L’épidémie de Covid-19 a engendré une crise sanitaire mais aussi un ouragan économique et sociétal, aux conséquences encore incertaines.

Au-delà de l’urgence de court-terme et malgré l’incertitude à moyen-terme,les parlementaires invitent à penser collectivement, dès à présent, au jour d’après, notamment en matière de climat, de biodiversité, de solidarité, de santé etde justice sociale.

Ils soumettent au débat public leurs premières pistes de solutions et permettre à tous de contribuer et de les enrichir.

Les citoyens, mais aussi les travailleurs, les associatifs, les syndicalistes, les experts, les élus peuvent contribuer à la consultation en ligne en rédigeant une proposition ou un avis, en proposant une référence scientifique, médiatique, artistique, en débattant les propositions déjà proposées ou en votant pour les propositions qu’ils trouvent les plus pertinentes.

Une plateforme de participation en ligne

Avec cette plateforme, les citoyens sont appelés à contribuer aux débats pour préparer l’après-crise sanitaire liée au coronavirus. Dès la mise en ligne du site, les membres du collectif ont mis à disposition des premières propositions pour permettre à tous d’y participer. Plusieurs ateliers de discussion en visioconférence avec des professionnels et des experts ainsi qu’un hackathon sont également organisés. L’objectif est de préparer collectivement un plan d’action pour essayer de réfléchir au monde d’après. Dans leur appel, les députés déclarent : « il nous faut réfléchir dès maintenant et collectivement à un grand plan de transformation de notre société́ et de notre économie« .

Onze thèmes en discussion centrés sur les thèmes suivants :

  • le système de santé ;
  • le monde du travail ;
  • les modes de consommation ;
  • les solidarités entre les individus ;
  • l’éducation et les nouvelles façons d’apprendre ;
  • le rôle du numérique dans les sociétés ;
  • la démocratie et le partage du pouvoir ;
  • la diversité des territoires;
  • la coopération européenne ;
  • la mesure du bien commun ;
  • le partage des richesses.

Sont, par exemple, soumis à la discussion la question des moyens dont doivent disposer les hôpitaux, l’indépendance sanitaire, la mise en place d’un revenu universel de base, le soutien à une agriculture locale, la lutte contre l’obsolescence programmée, l’instauration d’une taxe carbone aux frontières de l’Union européenne…

Au 23 avril, plus de 6700 propositions ont été enregistrées. Le recueil des contributions de termine le 3 mai pour une synthèse prévue mi-mai.

CONSULTATION du 3 avril 2020 au 3 mai 2020

Préparons le jour d’après

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.