Esclaves et négriers

Dans le contexte de la projection du film « La ligne de Couleur » au cinéma « La turbine » à Cran Gevrier

Pour en savoir plus sur une page sombre de l’histoire du monde.

Esclaves    et négriersesclaves

Jean MEYER         Découvertes Gallimard n°11 histoire

Quatrième de couverture
Au XVIème siècle, se met en place le commerce triangulaire entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique.
La traite négrière saigne l’Afrique : 15 à 20 millions d’hommes et de femmes déportés en trois siècles vont faire prospérer les plantations des grandes puissances coloniales.
Mais la résistance des esclaves à leur condition (révoltes spontanées ; insurrections ; désertions ; marronages) ainsi que le mouvement abolitionniste impulsé par les anglais à la fin du XVIIIème siècle entame le système esclavagiste.
En France, après une tentative de courte durée entre 1794 et 1802, il faut attendre 1848 et Victor SCHOELCHER pour que la République proclame l’abolition de l’esclavage « dans toutes les colonies et possessions françaises ».

L’auteur : Jean MEYER est universitaire, professeur émérite d’histoire.
Dans cet ouvrage, il retrace le gigantesque trafic et ses enjeux économiques, la féroce exploitation de l’homme noir par l’homme blanc, le difficile combat et la victoire au nom de l’universalité des principes de liberté et d’égalité.

Mon avis :
Un petit ouvrage très illustré et remarquablement documenté qui nous retrace l’historique, l’ampleur et la violence de ce « commerce triangulaire ».
A la fin, on trouve dans témoignages et documents, plusieurs textes, dont :
• Le « Code noir » de 1985
• Trois extraits de Montesquieu, Voltaire et CONDORCET (Réflexions sur l’esclavage des nègres, 1881)
• Différents textes du mouvement abolitionniste français, au XIXème siècle.

Jacques GAUCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *