Pour préparer le Grand Débat ! questions 1 à 5

Questionnaire pour la synthèse du Grand Débat National.

Vie institutionnelle et démocratique

1·En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

Echelon communal, communautaire, départemental, régional, parlementaire, européen, présidentiel. Se faire représenter « N’est-ce pas ce qui mobilisent les français pour remettre en question les modes de représentation ?

Question de la représentativité démocratique, on parle souvent de 1000 feuilles, y -a-t-il des remarques sur cette organisation de la représentativité ?

2·En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

  • Oui                                         ·          Non
  • Si oui, à quel type d’associations ou d’organisations ?

·Et avec quel rôle ?

Ici c’est la question de la place de la société civile, je vous propose de reporter cette question à la fin de la partie concernant la représentation et les institutions

3·Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

Les électeurs ne veulent plus donner un mandat « libre » à leurs représentants pour la durée de celui-ci, ils veulent pouvoir, s’impliquer davantage, contrôler, peser sur les décisions importantes à n’importe qu’elle moment.   Voir ici Vidéo sur ce sujet au Conseil d’Etat

4·Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés/sénateurs)est :

·Une bonne chose      ·Une mauvaise chose            ·Je ne sais pas

·Pourquoi ?

Le cumul des mandats en France, par sa fréquence et son importance, a longtemps fait figure d’exception. Ainsi, 82% des députés et 77% des sénateurs exerçaient au moins un autre mandat électif en 2012. Ces parlementaires étaient généralement à la tête d’un exécutif local : 45% des députés et 48% des sénateurs étaient soit maire, soit président de conseil général, soit président de conseil régional. Après l’adoption des lois du 14 février 2014, le cumul d’un mandat de parlementaire et d’un mandat exécutif local, est interdit pour les députés et les sénateurs depuis les élections de 2017, et le sera pour les députés européens à compter des élections européennes de 2019. Actuellement il est remis en cause notamment au niveau du Sénat sur l’argument que les élus sont coupés des territoires et des électeurs.

5·Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

Le mode de scrutin proportionnel plurinominal (également appelé représentation proportionnelle à scrutin de liste, RPSL) est le système électoral proportionnel le plus répandu. Chaque parti présente une liste de candidats aux électeurs, mais deux systèmes bien distincts existent quant au choix laissé aux électeurs sur les candidats de la liste qu’ils souhaitent voir élus : soit ce choix leur est dénié au profit des appareils de partis (listes bloquées), soit il leur est reconnu, avec des variantes (vote préférentiel). Le scrutin est ferme de par ses électeurs.

1 Commentaire

  1. Cumul des mandats
    je ne suis pas contre, néanmoins le deuxième mandat ne doit pas avoir de responsabilité première. Par exemple maire et député ou maire et sénateur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.