Post vérité et crédulité

XSL93883
Credit: The Conjuror (oil on panel) (pre-restoration) by Bosch, Hieronymus (c.1450-1516)
©Musee d’Art et d’Histoire, Saint-Germain-en-Laye, France/ Giraudon/ The Bridgeman Art Library Nationality / copyright status: Netherlandish / out of copyright

The CONVERSATION France : l’expertise universitaire, l’exigence journalistique  19 février 2017,

Ce n’est pas la post-vérité qui nous menace, mais l’extension de notre crédulité

Monique Hirschhorn  Professeur émérite de sociologie, Université Paris Descartes – USPC

Entretien avec Gérald Bronner, professeur de sociologie à l’université Paris Diderot, auteur de plusieurs ouvrages sur les croyances collectives et la cognition dont notamment « L’empire des croyances » (PUF, 2003), « La pensée extrême : comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques » (Denoël 2009) et « La démocratie des crédules » (PUF, 2013).

M.H. : Le mot « post-vérité », en anglais post-truth, a été désigné par Oxford Dictionaries comme mot de l’année 2016. Cela veut-il dire que nous vivons dans des sociétés où la distinction entre le vrai et le faux n’a plus d’importance ?

G.B. : Ce terme de « post-vérité » me semble mal choisi. Je préfère parler, comme je l’ai déjà fait, de « démocratie des crédules », car cette expression permet de souligner le rapport étroit et paradoxal entre le développement de la crédulité et celui de la liberté d’expression. En se servant du terme de « post-vérité », on semble dire que les gens sont devenus indifférents à la vérité, ce que je ne crois pas du tout.

Il existe, au moins métaphoriquement un marché cognitif, un espace fictif, où rentrent en concurrence des propositions intellectuelles qui viennent de milieux sociaux très différents, et, sur ce marché, il y a quatre catégories d’acteurs qui font circuler des informations fausses : ceux qui le font en sachant qu’elles le sont, simplement pour mettre du bordel dans le système ; ceux qui le font par militantisme idéologique afin de servir leur cause ; ceux qui le font pour servir des intérêts politiques, économiques ou même personnels ; enfin ceux qui le font en croyant qu’elles sont vraies, et c’est à leur propos que se pose le plus la question de la post-vérité.

Mais il ne faut pas croire que nous sommes devenus tout d’un coup indifférents à la vérité par l’effet d’une quelconque mutation. Ce n’est pas ainsi que fonctionne la sélection biologique. La thèse que je défends est que les évolutions technologiques et la libéralisation des marchés amplifient des éléments préexistants qui sont de grands invariants de l’être humain.

Continuer la lecture de Post vérité et crédulité

Sur la route des particules fines

 sur la photo : Jacques Venjean

A écouter sur France Culture

https://www.franceculture.fr/emissions/sur-la-route/sur-la-route-des-particules-fines-en-haute-savoie

Sur la route… des particules fines, en Haute-Savoie

C’est une vidéo en noir et blanc… Long travelling dans une cour d’école sur des enfants, une centaine, figés devant la caméra et qui tous, portent un masque médical sur le visage. Des enfants privés de récréation pendant tout le mois de décembre, pour certains retenus confinés dans leur salle de classe, pour les autres empêchés de courir, de sauter, de respirer… Réalisé par un parent d’élève, le film aura contribué à médiatiser un phénomène qui existe en fait depuis plus de vingt ans… La pollution aux particules fines dans ce coin-là du Mont-Blanc, entre Annemasse et Chamonix, dans la vallée de l’Arve
35 jours de pic de pollution entre décembre et janvier: information que chacun a entendue avec une certaine indifférence, tandis que sur place dans la Vallée même grandissait à la fois l’émotion… et les polémiques, avec des accents de tout et n’importe quoi, certains s’improvisant pour l’occasion experts de la question tandis que d’autres y travaillent depuis plus de 20 ans

En reportage : Du haut de la station de ski Plaine Joux : vue panoramique sur les sources de pollution identifiées dans la région de Passy… avec leDr Jacques Venjean, médecin du travail pour l’industrie ; à la sortie de l’école St Joseph avec Josée Krempp, une maman d’élève ; avec le maire de Passy, Patrick Kollibay

En plateau : Anne Lassman Trappier, présidente d’Environn’Mont Blanc.

Emission enregistrée le vendredi 17 février dans les studios de France bleu Pays de Savoie, à Chambéry.

Intervenants

 

Conférences. Modifications mars avril 2017

Programme du Cercle CONDORCET d’Annecy

Modifications pour mars et avril 2017

MARS

Vendredi 24 mars 2017, 18h30, salle Pierre LAMY

Conférence débat avec  Philippe MEIRIEU :
Quelle pédagogie pour quelle laïcité ? 

Suite à un empêchement de Philippe MEIRIEU,

cette conférence est reportée au

Vendredi 22 septembre 2017.

Mais ce vendredi 24 mars,

à 18h30,toujours salle Pierre LAMY,

nous accueillerons Maurice DEBEAUVAIS,

spécialiste des techniques financières,

qui nous parlera de

L’EVOLUTION de L’ECONOMIE et de la FINANCE,

de Yalta à aujourd’hui

La guerre froide ; la fin de la parité dollar-or ; les chocs pétroliers ; la chute du mur de Berlin ; la crise des « subprimes » ; les faillites bancaires ; le G20 ; la crise grecque ; le Brexit ; ….
Une présentation passionnante de notre histoire récente, pour tenter de comprendre l’économie, la finance et la géopolitique actuelle. L’auteur et le sujet  de cette conférence seront  présentés  dans un prochain article.
Vendredi 31 mars 2017, BONLIEU, petite salle, 18h30, entrée libre mais réservation à la billetterie.

Le cycle de conférence de Bernard STIEGLER se termine avec

« Les institutions de l’économie contributive » (intervenant : Franck CORMERAIS)

AVRIL

Film et débat : Les victoires du Front populaire.

Jeudi 13 avril 2017, à 20h30

cinéma la Turbine, Cran-Gevrier.

Les congés payés, la semaine de quarante heures, les conventions collectives, les nationalisations. La scolarité obligatoire portée à quatorze ans…  Léon BLUM, Jean ZAY, Leo LAGRANGE…une page importante de notre histoire, en miroir avec l’actualité politique.

En lien avec le spectacle de Bonlieu Scène Nationale :
« TUMULTES » de Marion AUBERT et Marion GUERRERO
Le Front populaire de 1936 vu et rejoué par des jeunes inquiets et engagés en 2017. Pamphlet historico-actuel, jouissif, grave et surtout terriblement vivant.

Mardi 11, mercredi 12 avril 2017,

20h30, petite salle

conditions des femmes en islam

Quelle condition pour les femmes en islam ?

Chahla Chafiq est écrivaine et sociologue (www.chahlachafiq.com)

Cet article reprend son intervention du 14 décembre 2016, salle Pierre LAMY, lors de la conférence débat sur :

« FEMMES et RELIGIONS »

Derniers ouvrages parus :

Demande au miroir. Age d’Homme. Paris. 2015

Islam politique, sexe et genre, à la lumière de l’expérience iranienne. PUF, 2011.

L’islam est-t-il misogyne ?

L’actualité nous donne le droit de poser cette question tant elle nous offre des exemples flagrants de la régression des droits des femmes là où les islamistes prennent le pouvoir, depuis l’Afghanistan et l’Iran jusqu’à la Tunisie, l’Egypte et le Mali. Face à ce constat, les défenseurs de l’islam soulignent que les islamistes ne représentent pas le véritable islam, mais qu’ils l’instrumentalisent à des fins politiques. D’autres pensent au contraire que les islamistes cristallisent l’islam qui va de paire avec l’infériorisation des femmes. Ce débat se complexifie avec l’arrivée, depuis près de deux décennies, de concepts comme « féminisme islamique » qui annoncent trouver dans l’islam la voix de la libération des femmes.
Comment voir plus clair dans ces controverses ? Comment expliquer leur existence même ? En effet, nous constatons d’une part les démonstrations misogynes justifiées par la religion et d’autre part l’agitation du drapeau du féminisme au nom de l’islam. Quels sont les éléments qui permettent une telle contradiction ? Toute réflexion sérieuse dans ce domaine ne peut échapper à une démarche de contextualisation des dits phénomènes.

Continuer la lecture de conditions des femmes en islam

Nous ne désirons pas que les hommes pensent comme nous mais qu’ils apprennent à penser d’après eux-mêmes.