Macron les labyrinthes du politique

 Les labyrinthes du politique (extraits) par Emmanuel Macron

LE MONDE IDEES | 27.05.2017 à 08h25

Extraits d’un article paru dans la revue ESPRIT, en Mars/avril 2011 / Avancées et reculs démocratiques

Depuis plusieurs mois, le décor se met en place pour l’élection présidentielle de 2012. (…) Tout dans la vie politique s’écrase et se résume à l’élection présidentielle et aux élections législatives qui, depuis la réforme constitutionnelle de 2001 et la mise en œuvre pour la première fois en 2002, s’inscrivent dans son sillage. (…) Rien n’est fait pour que, dans une démocratie mûre et une société aux problématiques de plus en plus complexes, les débats puissent prendre place et se décliner selon une temporalité et des modalités adaptées. Le temps politique vit dans la préparation de ce spasme présidentiel autour duquel tout se contracte et lors duquel tous les problèmes doivent trouver une réponse. Mais la question, dès lors, se pose : qu’attend-on encore du politique et que peut-on en attendre ?

Quelles sont ses contraintes, recomposées par notre présent ? En quoi celles-ci transforment-elles le rôle du politique et, ce faisant sans doute, ses fins ?

Continuer la lecture de Macron les labyrinthes du politique

La saison 2016-2017

La saison 2016-2017 au Cercle CONDORCET

Pour cette première saison complète de notre cercle CONDORCET, nous vous avons proposé un programme riche en rencontres, débats, conférences, films et pièces de théâtre. Un rappel de ces événements (voir les articles dans les archives du site).

Dans l’attente de vos commentaires et de vos avis pour améliorer la saison suivante.

21 septembre 2016  Débat républicain : Comment agir en citoyen dans le contexte actuel ?

17 octobre 2016  La Tunisie aujourd’hui. Film et  débat (A peine j’ouvre les yeux) au cinéma « La Turbine » à Cran-Gevrier.
En lien avec le spectacle de Bonlieu Scène Nationale: « VIOLENCE(S) », de Fadhel JAÏBI, du Théâtre National Tunisien, 18 et 19 octobre
15 novembre 201 Réflexion sur l’hybridation homme machine. Conférence débat avec Michel BOTTARO
Michel BOTTARO est agrégé de philosophie. Il nous parlera de son ouvrage : « Le chant des sirènes ; réflexion sur l’hybridation. » La frontière entre l’humain, le surhumain et le monstrueux s’efface insidieusement sous les mutations liées à la révolution numérique et  menace l’invention capitale de la modernité : l’individu sujet. A travers le rapport aux images, au corps ou à l’altérité cette hybridation dessine une nouvelle humanité. Inaugure-t-elle un homme nouveau, émancipé ou amorce-t-elle une régression vers l’informe et le chaos ?
22 novembre 2016  Cycle de conférence Bonlieu Scène Nationale avec le  philosophe Bernard STIEGLER   Définir de nouveaux critères de redistribution-automatisation
Bernard STIEGLER, né en 1952, est un philosophe français qui axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles (sociales, politiques, économiques, psychologiques) portées par le développement technologique et notamment la révolution numériques.
14 décembre 2016, salle Pierre LAMY  Image et place de la femme dans les religions du monothéistes
Intervention de Chahla CHAFIQ, écrivaine et sociologue d’origine iranienne. Militante de gauche, elle doit fuir le régime Khomeiny en 1983. En France où elle s’exile, elle publie différents ouvrages pour analyser la dimension totalitaire de l’islamisme en tant qu’idéologisation de l’islam. Son dernier essai, « Islam politique, sexe et genre », a reçu le «Prix Le Monde de la recherche universitaire. Voir, sur notre site web, un article paru dans « Le Monde » : L’islamisme, comme l’extrême droite, projette une « guerre des civilisations ».
Intervention de  Brigitte MARTEL-BAUSSANT Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes (CLEF) qui œuvre pour la reconnaissance et la mise en acte de l’égalité des femmes et des hommes afin qu’ensemble ils construisent une société responsable et solidaire. 

2017

Bonlieu Scène Nationale Suite du cycle de conférence, Bernard STIEGLER
  • Jeudi 12 janvier 2017: Mettre en œuvre une expérimentation territoriale contributive
  • Mardi 31 janvier 2017: La transformation de l’industrie par l’automatisation (Olivier LANDAU)
 10 février, salle des eaux et forêts  Santé et  pollution…  avec  Jacques VENJEAN,  allergologue et médecin du travail. Il nous parle des conséquences de la pollution sur la santé en général et des résultats des dernières recherches scientifiques et médicales dans ce domaine. Le point sur les études en cours, Effets sur la santé des enfants, Comment faire face à cette pollution, conseils et prévention, Les mesures prises par les institutions.
24 mars salle Pierre LAMY Evolution économique et financière.   De Yalta à Aujourd’hui. Conférence de Maurice DEBEAUVAIS,  directeur de la société « What’s Up SA » à Carouge. Il a été directeur au centre de formation de la profession bancaire, puis directeur de l’Institut des techniques de marché et de l’école des cambistes à Paris. Spécialiste des techniques financières, il travaille avec la Banque de France et à la Direction du Trésor (Bercy), pour aider à l’essor de la place financière de Paris. Il collabore également avec la Banque Mondiale pour des missions en Europe de l’Est et en Afrique.
31 mars 2017 Bonlieu Scène Nationale, Cycle de conférence Bernard STIEGLER  (suite) Les institutions de l’économie contributive (Franck CORMERAIS)

1936 : le Front populaire  ( 80 ans en 2016)

Au théâtre de BONLIEU les 11 et 12 avril 2017, la pièce « TUMULTES ». À cheval entre le Front populaire de 1936 et nos jours, 9 jeunes acteurs, dans la fougue de leur âge, reflètent le portrait d’une génération inquiète et engagée, taraudée de questionnements. Délicats et furieux, drôles et émouvants, ils font émerger un spectacle politique, sorte de pamphlet historico-actuel jouissif et grave, et, surtout, terriblement vivant !
Et pour se replonger dans ce temps fort de l’histoire du peuple français : Un film et un débat au cinéma la TURBINE (Cran Gevrier), le 13 avril : Ciné 36 le Front populaire en images Avec des extraits de documentaires et de fictions de l’époque
  • Manifestations contre les ligues fascistes (1935)
  • Les châteaux du bonheur (accueil des enfants)
  • Grèves et occupations en 1936
  • La vie est à nous (extrait film de Jean Renoir)
  • L’expositioninternationale de 1937
  • Eté 38 : actualités politiques, sociales sportives et culturelles

 

Vie associative et engagement

Vie associative et engagement.

BONLIEU SCENE NATIONALE (BSN), théâtre d’Annecy

est aussi une association fondée en 1971.

La réunion de ses adhérents se tient le

Mardi 6 juin à 18h, dans la grande salle.

Avant la présentation de la saison 2017-2018, prévue, ce même mardi, à 19h30

Le Président de l’association et les membres du CA vous présenteront une information complète sur les activités de BSN et répondront aux questions des adhérents.

Puis élection des représentants des adhérents à l’assemblée générale de l’association.

Le cercle CONDORCET Annecy invite tous ses amis, adhérents de BSN, à participer à cette importante réunion et à s’impliquer dans la vie de cette association.

Venez nombreux, parlez-en à vos amis. Impliquez-vous !

République droits de l’homme/droits du citoyen

Un article de fond , de réflexion, avant le vote.

http://www.mezetulle.fr/lenjeu-de-republique-rapport-droits-homme-droits-citoyen

L’enjeu de la République : le rapport droits de l’homme / droits du citoyen

Par Jean-Claude Milner, Linguiste, philosophe, ancien directeur du Collège international de philosophie.   le 5 mai 2017

République, républicain, cette famille de mots passe pour usée, elle est pourtant chargée d’une tâche politique essentielle. Elle porte l’axiome de non-contradiction entre homme et citoyen.
[Ce texte, dans lequel Jean-Claude Milner reprend une thèse importante de son livre Relire la Révolution (Verdier, 2016) a été prononcé le 18 avril 2017 au Forum contre Marine Le Pen et le parti de la haine].
L’espèce humaine est une et indivisible. Les citoyennetés, en revanche, sont multiples sur la terre et sont porteuses de division, parce qu’elles coïncident avec les nationalités. Cela fait une profonde différence.
On le voit en ce moment. Tous les pays d’Europe sont confrontés à la question des migrants. Ceux-ci ne sont plus, dans les faits, citoyens d’où que ce soit. Citoyens de nulle part, ce sont des non-citoyens. Comment traiter des non-citoyens en êtres humains, comment leur reconnaître des droits, c’est au fond la question qui hante la vie politique depuis des années. C’est aujourd’hui la question politique par excellence.
Sauf qu’en langue française, la question avait été posée depuis longtemps. Dès 1789. C’est pourquoi on rédigea un texte appelé la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. L’homme, qu’il soit homme, femme, vieillard, enfant, Français, Africain, Indien, etc. dès sa naissance, il appartient à l’espèce humaine une et indivisible; c’est pourquoi il est écrit que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. »
Le citoyen, c’est tout autre chose : on ne naît pas citoyen, on le devient à sa majorité ; en tant que citoyen, on n’a pas les mêmes droits dans tous les pays libres ; ces droits, on peut cesser d’en jouir, parce qu’on peut cesser d’être citoyen. C’est ce qui est arrivé aux Juifs français après 1940. C’est ce qui risque d’arriver demain à des milliers de citoyens des États-Unis.
Continuer la lecture de République droits de l’homme/droits du citoyen

Une crise de stupidité

Economique, sociale, identitaire ?

La vraie nature de la crise : une crise de « stupidité » !

http://theconversation.com/economique-sociale-identitaire-la-vraie-nature-de-la-crise-une-crise-de-stupidite

Laurent Vilanova  Professeur en Sciences de Gestion, Université Lumière Lyon 2

Les analystes de tous bords s’épanchent sur la nature de « la crise » que traverse actuellement la France : économique et sociale pour certains, identitaire pour d’autres. Les solutions avancées par les candidats à l’élection présidentielle pour en sortir ont souvent un caractère sommaire. On propose de faire payer les riches. Ou de fermer les frontières.
Une bonne part des citoyens adhère à ces discours simplistes, une autre se désintéresse du débat politique avec le sentiment que celui-ci aboutit à une impasse. En fait, la difficulté à fournir des réponses convaincantes pourrait bien résulter d’une erreur de départ sur la vraie nature de la crise. Plus qu’économique, sociale ou identitaire, la crise que nous subissons pourrait être… une crise de stupidité.
Le terme est provocateur, bien sûr. Il doit être compris au-delà de son sens commun. En psychologie, la stupidité englobe non seulement le déficit de savoir mais aussi l’incapacité ou l’absence de volonté d’utiliser et de développer son savoir. Parmi les nombreuses manifestations de stupidité mises en évidence par la recherche en sciences sociales, deux d’entre elles sont particulièrement éclairantes au vu de la crise actuelle.

Continuer la lecture de Une crise de stupidité

Nous ne désirons pas que les hommes pensent comme nous mais qu’ils apprennent à penser d’après eux-mêmes.