Faut-il modifier la loi de 1905 ?

En 2019

Le gouvernement veut réformer la loi du

9 décembre 1905

sur la séparation des Eglises et de l’Etat

pour répondre à la montée de l’intégrisme islamiste et organiser un « Islam de France »

Analyser la loi de 1905

et les modifications proposées

Venez en débattre avec nous et  

prendre position

  • Associations cultuelles ou culturelles

  • Gestion du patrimoine des cultes

  • Subventions publiques

  • Contrôle et transparence des financements

  • Disposition « antiputsch » contre les « prises de contrôle inamicales »

  • Police des cultes

Feuilleton Laïcité (4) : Laïcisation et sécularisation

Feuilleton Laïcité (4) : Laïcisation et sécularisation

En préambule, il nous faut définir ces deux concepts
La laïcisation de la vie publique : l’État met en pratique les principes de la laïcité, en particulier dans les services publics.
La sécularisation de la société correspond au déclin de la pratique religieuse et de l’influence de l’église dans la vie quotidienne.
La laïcisation de la vie publique : prenons quelques exemples dans l’histoire.
La Constitution Civile du Clergé du 12 juillet 1790 et la nationalisation des biens de l’Eglise (sous-entendu : catholique) : l’Etat prend en charge, les personnels et les biens qui dépendaient uniquement de l’Eglise. Cette première laïcisation introduit une fracture dans la société de l’époque, particulièrement violente avec la guerre civile en Vendée, mais aussi dans d’autres régions. Le Concordat de 1801 se charge d’apporter un premier règlement à ce conflit, en redonnant une place sociale à l’Eglise, mais aussi par  la création du mariage civil et de l’état civil.

Continuer la lecture de Feuilleton Laïcité (4) : Laïcisation et sécularisation

Enseigner le fait religieux

Enseigner le fait religieux : Un défi pour la laïcité

René NOUAILHAT  2004 19 €

Docteur d’état en histoire,

responsable de formation à l’étude et l’enseignement des religions à Dijon (CUCDB).

Les liens entre l’école et la religion ne cessent de susciter questions et controverses. René Nouailhat explique ici pourquoi et comment prendre en compte les faits religieux afin d’aider lesenseignants dans leur mission de formation à l’esprit critique.

Partie I – Scolariser le fait religieux ?
Chapitre 1 : École et religion
Chapitre 2 : L’émergence de nouveaux besoins

Partie 2 – L’intelligence du fait religieux
Chapitre 3 : La dimension religieuse en amont des religions
Chapitre 4 : Au croisement des disciplines
Chapitre 5 : Une pédagogie en quatre temps

Partie 3 – Mieux connaître l’histoire des religions pour l’enseigner
Chapitre 6 : Les spiritualités « premières »
Chapitre 7 : Genèse des religions monothéistes
Chapitre 8 : Sagesses d’hier et d’aujourd’hui

Conclusion : Défis et enjeux
Ressources documentaires

Un ouvrage très pédagogique, destiné aux enseignants confronté à ce sujet particulier et difficile à présenté aux élèves. Très documenté. On peut regréter que l’auteur glisse parfois vers un enseignement des religions plus que des faits religieux. Son objectivité laïque n’est pas toujours évidente.

Mais un ouvrage de base essentiel (JG)

Diplôme d’université Laïcité et République

Diplôme d’université (DU)

Laïcité et République

Formation civile et civique

Notre conférencier Clément BENELBAZ,
spécialiste de la laïcité
organise à la faculté de droit de l’université Savoie Mont Blanc un diplôme spécifique pour aborderles fondements historiques et philosophiques de la laïcité en France et en Europe, puis ses applications pratiques essentiellement dans les services publiques, les espaces publiques et les relations de travail.
Ce DU est habilité par le Ministère de l’Intérieur comme formation civile et civique.
Cette formation est accessible en formation continue, sans conditions de diplômes
Pour en savoir plus
voir le lien  ci-dessous

BENELBAZ_ DU_LAICITE_FD_USMB_2018_formation laïcité et République

ou sur le site
www.fac-droit.univ-smb.fr

 

 

Nous ne désirons pas que les hommes pensent comme nous mais qu’ils apprennent à penser d’après eux-mêmes.