Ils ont osé le dire (2)

« La tolérance est à la laïcité ce que la charité est à la justice »  Régis DEBRAY, Allons aux faits

« Le cadre laïque se donne les moyens de faire coexister sur un même territoire des individus qui ne partagent pas les mêmes convictions, au lieu de les juxtaposer en une mosaïque de communautés fermées sur elles-mêmes et mutuellement exclusives » André PHILIP (assemblée constituante de 1945) in Régis DEBRAY (Allons aux faits)

 « Les sots ont ceci de commun avec les éponges : ils adhèrent. » et « deux choses menacent le monde : l’ordre et le désordre. »  Paul VALERY

 « Le but du novlangue était, non seulement de fournir un mode d’expression aux idées générales et aux habitudes mentales des dévots de l’angsoc, mais de rendre impossible tout autre mode de pensée. Il était entendu que lorsque le novlangue serait une fois pour toutes adopté et que l’ancilangue serait oublié, une idée hérétique – c’est-à-dire une idée s’écartant des principes de l’angsoc – serait littéralement impensable, du moins dans la mesure où la pensée dépend des mots.

Le vocabulaire du novlangue était construit de telle sorte qu’il pût fournir une expression exacte, et souvent très nuancée, aux idées qu’un membre du Parti pouvait, à juste titre, désirer communiquer. Mais il excluait toutes les autres idées et même les possibilités d’y arriver par des méthodes indirectes. L’invention de mots nouveaux, l’élimination surtout des mots indésirables, la suppression dans les mots restants de toute signification secondaire, quelle qu’elle fût, contribuaient à ce résultat. » Georges ORWELL  appendice à 1984

« Vivre ce n’est pas attendre que l’orage passe, vivre c’est danser sous la pluie. » SENEQUE

« Les gens sont étonnants, ils veulent qu’on s’intéresse à eux. » Jules RENARD

« La nature spirituelle de l’homme a horreur du vide et si elle ne trouve rien de nouveau pour le remplir, elle le fera avec des religions de plus en plus inadaptées au présent, qui comme l’islam actuellement, se mettent à produire des monstres. » Abdenour BIDAR

Au sujet des animaux : « La question n’est pas : peuvent-ils raisonner ? Ni peuvent-ils parler ? Mais bien peuvent-ils souffrir ? » BENTHAM (Introduction aux principes de la morale et de la législation ; 1789)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *