Nicolas CONDORCET : sa vie en quelques dates

Suite à la conférence du Cercle CONDORCET Annecy, le mardi 25 septembre 2018

pour rappeler la vie très riche et dense du plus jeune des philosophes des Lumières

 

Jean Antoine Nicolas CARITAT, marquis de CONDORCET

1743 : naissance à Ribemont (Aisne)
1754 (11 ans) : collège des jésuites de Reims
1758-1759 : collège de Navarre (jésuites) thèse de math
1762 : étudie les math, se lie avec d’ALEMBERT
1765 : du calcul intégral
1767 : du problème des trois corps
1768 : essais d’analyse
1769 (26 ans) : entrée à l’Académie royale des sciences
1770 : rencontre VOLTAIRE à Ferney, avec d’ALEMBERT
1774 : nommé inspecteur des monnaies par TURGOT
1775 : publication de brochures pour soutenir la politique réformiste de TURGOT
1776 (33 ans) : secrétaire perpétuel de l’académie des sciences
1776-1777 : contribution au supplément de l’encyclopédie (22 articles math)
1777 : chute de TURGOT ; « Eloge de Michel de L’HOSPITAL »
1778 : « Nouvelles expériences sur la résistance des fluides »
1780 « Essai sur la théorie des comètes »
1781-174 « Mémoire sur le calcul des probabilités »
1782 : Elu à l’Académie française (à 39 ans)
1783 – 1788 : Essai pour connaître la population du royaume
1784 – 1789 : articles mathématiques au supplément de l’Encyclopédie
1785 : « Essai sur l’application de l’analyse à la probabilité des décisions rendues à la pluralité des voix »
1785-1789 : Publie les Œuvres complètes de VOLTAIRE
1786 : Epouse Sophie de GROUCHY (âgée de 23 ans, il a 43 ans). Vie de TURGOT. « De l’influence de la Révolution d’Amérique sur l’Europe ». Traité de calcul intégral (inachevé)
1788 : « Essai sur la Constitution et les fonctions des assemblées provinciales »
1789 : pas élu aux Etats généraux, mais membre de la Commune de Paris
1790 : Avec SEYES « journal de la société de 1789 ». Article : « Sur l’admission des femmes au droit de cité »
1791 : S’inscrit au club des Jacobins. Après Varenne, opte pour la République. Elu à l’assemblée législative. « De la République, ou un Roi est-il nécessaire à la conservation de la liberté ? »
1792 :
  • Présente à l’assemblée un « rapport et projet de décret sur l’organisation générale de l’instruction publique »
  • Fait partie de la commission des 21 (pouvoir exécutif).
  • Député de l’Aisne à la Convention
  • Soutient BRISSOT, est alors fortement attaqué par ROBESPIERRE
1793 :
  • Procès de Louis XVI ; vote pour « la peine la plus élevée en deçà de la mort »
  • Projet de Constitution (girondine, avec Thomas PAINE). Celle des Montagnards est adoptée.
  • « Avis aux français sur la nouvelle constitution »
  • Dénoncé, décrété en état d’arrestation
  • Se réfugie chez Mme VERNET
1794
  • Quitte son refuge ; est arrêté à Clamart
  • Le 28 mars 1794, meurt dans la prison de Bourg Egalité (Bourg la Reine
1795
La Convention achète 3000 exemplaires de l’Esquisse  « C’est un livre classique offert à vos écoles républicaines par un philosophe infortuné »

 

Une vie bien remplie ! et une fin dramatique, au moment de la Terreur. (JG)

Pour en savoir plus voir notre article : quelques lectures sur CONDORCET

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *