LARRY LESSIG : D’HARVARD A LA MAISON BLANCHE ?

Le cercle CONDORCET ANNECY  vous conseille :

 

bsn-logo-masque

Jeudi 10 novembre 2016   18h30   

PETITE SALLE             Entrée libre passer à la billetterie

larry-lessing

LARRY LESSIG : D’HARVARD A LA MAISON BLANCHE ?

TED STORIES / Flore VasseurFILM / CONFÉRENCE

ARGENT & POLITIQUE : LA REBELLION DU PROFESSEUR DE HARVARD
UN FILM DE FLORE VASSEUR (52 min)

ARTE / TRENDSPOTTING Chaque projection sera suivie dun échange avec Flore Vasseur.

Comment préserver l’intérêt général quand partout, l’argent semble remplacer le vote ? Réformes avortées, appareil politique bloqué, lois iniques, 96% des Américains considèrent que la situation au Congrès est inacceptable. Et 91% considèrent qu’il n’y a rien à faire.

Depuis 7 ans, Larry Lessig dénonce sans relâche l’emprise des intérêts privés sur la démocratie américaine.  Défenseur de la culture libre, c’est un pilier de la Silicon Valley. Professeur de droit et d’éthique à Harvard, conseiller d’Obama en 2008, fin constitutionnaliste, il connaît tous les rouages de Washington.

Il aurait pu être juge à la Cour Suprême. Il a décidé de se rebeller pour sauver l’intérêt général. Il mobilise sur les routes, sur Internet, dérange, questionne, force le débat. Au nom de son pays malade et de son ami mort, Aaron Swartz, hackeur de génie et enfant chéri de l’internet, il veut changer la donne. Après de multiples expérimentations pour imposer le thème de l’influence de l’argent dans la campagne présidentielle américaine, il a décidé de se porter candidat, dans le camp démocrate.

Une expérience tragique qui dit tout de l’état de la démocratie américaine.

FLORE VASSEUR

Originaire d’Annecy, Flore Vasseur s’était installée à New York à 25 ans pour créer son cabinet d’études marketing. Elle y vit la bulle Internet, le 11 septembre, un système capitaliste qui craquelle de toutes parts. Depuis, de retour à Lyon, elle écrit pour comprendre la fin d’’un monde et l’émergence d’un autre. Elle utilise tous les supports (romans, articles, documentaires, chroniques radio, séries TV) et tous les espaces (Le Monde, Le Parisien, Le Figaro, Canal Plus, Arte ou Libération). Elle interroge notre rapport à la consommation, à la performance, à la technologie et au pouvoir. Elle veut mettre en avant les idées et l’’énergie de ceux qui veulent changer le monde. Ce qu’’ils y gagnent et ce qu’il en coûte.

© Hannah Assouline

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *