Chala CHAFIQ A la lumière de l’expérience iranienne

islam-politiquedemande-au-miroir

Chahla CHAFIQ nous parlera de « Femme et religions », image et place de la femme dans les religions monothéistes, lors de notre conférence débat du mercredi 14 décembre 2016, 19h,  à Annecy, salle Pierre Lamy

Les deux ouvrages, présentés ci dessous,  seront en vente lors de cette rencontre avec une séance de dédicace de l’auteure.

Chahla CHAFIQ

Islam politique, sexe et genre.

A la lumière de l’expérience iranienne (PUF, 2011)

Présentation par l’auteure

Dans le débat sans cesse renouvelé sur l’islamisme, il y a un sujet grandement absent, malgré son omniprésence : la question des femmes. Si parmi les images évoquées à l’esprit lorsqu’on parle d’islamisme, l’image de la femme voilée surgit rapidement, paradoxalement, ce sujet n’occupe qu’une place marginale dans les réflexions sur la nature politique de l’islamisme en tant qu’idéologisation de l’islam.

J’ai fait l’expérience de cette absence et de ses malheureuses conséquences à différents titres.

Dans mon parcours de jeune militante politique qui a croisé, à la fin des années 1970, l’histoire de mon pays emporté par l’islamisme. Les objectifs politiques et la stratégie déployés par cette idéologie dans leur approche des femmes se sont à l’époque déployés dans l’insouciance générale.

Dans mon parcours d’écrivaine et mon travail sur l’islamisme qui m’a engagée dans un débat au sein de la société française et m’a confrontée à des théorisations, dominantes, pour lesquelles les rapports sociaux de sexe sont souvent secondaires. Parallèlement, les ouvrages qui s’intéressent aux femmes, n’entrent que rarement dans une vision politique globale.

Dans cet essai, Islam politique, sexe et genre, je porte cette ambition. Questionner l’islamisme sous l’angle des rapports sociaux de sexe me permet en effet de mettre en lumière son projet politique anti-démocratique dont le sexisme constitue le cœur.

L’expérience iranienne propose un laboratoire significatif au-delà du contexte local : elle apporte un nouvel éclairage sur l’islamisme et ses enjeux qui marquent notre époque.

 

Chahla CHAFIQ

Demande au miroir (L’Âge d’Homme, 2015)

Roman.      Après Chemins et Brouillard (Métropolis, 2005), recueil de nouvelles qui nous racontait les chemins de l’exil et du deuil, Chahla Chafiq revient avec un premier roman, Demande au miroir (L’Âge d’Homme, septembre 2015).

Entre Téhéran et Paris, ses personnages explorent les méandres de l’exil, de la rupture aux retrouvailles, de la ruine des illusions au renouveau.

Nous rentrons dans ces histoires avec Guita. Elle nous fait ressentir le doux parfum de rose d’une enfance enchantée, le goût amer de la victoire de l’obscurantisme, la déchirure de l’exil. Elle nous emmène aussi dans son aventure parisienne où elle trouve la force de tourner le dos à ce passé douloureux, avant qu’il ne lui revienne, sans crier gare. Une histoire collective et intime. À la fois étrange et familière où se mêlent pesanteur et légèreté, grave et grotesque.

Le miroir que nous tend ce roman nous renvoie le reflet de notre propre visage à travers celui de l’Autre, l’exilé.

 Jacques GAUCHER 23 novembre 2016

Je viens de lire ce roman, plein de poésie et de nostalgie. Chahla CHAFIQ nous fait ressentir l’attirance pour la France, la nostalgie de l’enfance, de la révolution , les  souvenir  et les blessures liées à l’exil, mais aussi l’évocation retenue mais très présente des persécutions en Iran. La poésie qui semble particulièrement prégnante dans la culture iranienne, est partout présente dans ce roman.

Demande au miroir

Le nom de ton sauveur !

Ces explosions successives,

Et ces nuages toxiques

Résonnent-ils des versets sacrés ?

JG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.